Hostellerie du Château

Tél : (33)2 54 20 98 04

Chaumont-sur-Loire

Que faire en Val de Loire en automne ?

Il faut se rendre à l’évidence, ça y est, l’été est fini. Mais ce n’est pas une raison de s’enfermer chez soi à double tour ! L’automne c’est la saison des changements dans la nature, les feuilles jaunissent, le temps se rafraîchit, les journées sont moins longues…  C’est l’occasion de sortir se balader, profiter de cette nature toujours en mouvement, de ces couleurs changeantes, et découvrir de nouvelles expositions. 

Chambord et Chenonceau en automne : la nature toute en beauté

Le début de l’automne, pour les cerfs, marque la saison du brame, c’est à ce moment que les mâles font tout pour impressionner les femelles. Ils se battent à grands coups de bois, ils brament (un cri rauque qui s’entend de loin), ils se pavanent avec leurs bois pour se faire remarquer. C’est à cette époque que leur surnom de roi de la forêt prend tout son sens. 

A l’occasion du brame du cerf, le Domaine de Chambord ouvre au public des stations d’observation supplémentaires pour avoir plus de chance de voir les animaux évoluer dans leur milieu naturel. Le meilleur moment pour en profiter ? Au lever ou avant le coucher du soleil, les animaux seront plus visibles et les lumières du soleil dans la forêt qui commence à changer de couleur seront somptueuses. Un conseil, n’oubliez pas vos jumelles ! Le domaine est immense, vous pouvez profiter des belles journées d’automne pour vous y balader, et visiter le château, la vue depuis les terrasses est magnifique.

Un cerf qui brame au cœur du domaine de Chambord entouré de biches

Si vous souhaitez profiter d’un autre château au cœur de la nature automnale, je vous propose de prendre un vélo et de longer le Cher au niveau du château de Chenonceau. Une très belle balade, en famille ou entre amis, dans les bois et le long de la rivière, avec une vue inédite sur le magnifique château qui enjambe le Cher. Vous pouvez continuer votre chemin en remontant le Cher vers Montrichard et son donjon, pour regarder le soleil se coucher sur la vallée depuis les hauteurs de la ville.

Expositions et programmation automnale

Au château de Cheverny, l’automne, ça se prépare ! Dès la mi-octobre, des milliers de chrysanthèmes vont être disposés dans les jardins du château, dans un grand décor automnal, avec des citrouilles, des courges, des couleurs orangées. Vous pouvez profiter des jardins d’automne entre le 16 octobre et le 14 novembre, et bien sûr en profiter pour visiter un château meublé exceptionnel, lui aussi aux couleurs de l’automne, le chenil et la centaine de chiens chasseurs à courre qui y vivent Découvrez aussi l’exposition permanente “Les Secrets de Moulinsart” dans le château qui a inspiré à Hergé, créateur de Tintin, le château de Moulinsart présent dans plusieurs albums. Vous pourrez vous plonger dans l’univers avec la reproduction grandeur nature de certaines pièces emblématiques du château d’Hergé.

A Blois, début octobre ce sont les Rendez-vous de l’Histoire, un festival parfait pour les amoureux d’histoire et les curieux qui souhaitent en apprendre plus. Le thème de 2021 est “le travail”. Entre le 6 et le 10 octobre, de nombreuses conférences, des rencontres, des projections sont organisées dans la ville. Le thème est abordé sous toutes ses coutures. Pour connaître le programme et les lieux de rendez-vous, visitez le site internet des Rendez-vous de l’Histoire.

Profitez de votre passage à Blois pour visiter la ville, ici les escaliers Denis Papin

Dans l’Indre et Loire, Montlouis sur Loire propose la fête de l’automne le 3 octobre 2021, pour profiter d’animations sur le thème du jardins et un marché de produits locaux, et d’artisanat d’art de saison. Toujours à Montlouis sur Loire, le château de la Bourdaisière propose le festival du bois et de la forêt les 16 et 17 octobre 2021. Tout le week-end, animations ludiques, témoignages de professionnels du secteur, conférences, exposants, spectacles de magie, balades en forêt commentées et olympiades sportives ! Le thème de 2021 est “plantons des arbres pour l’avenir” pour comprendre le rôle de la forêt dans notre vie quotidienne. L’occasion aussi de découvrir une exposition jeu de piste, visible jusqu’à début novembre, sur le thème du Petit Prince de Saint Exupéry “Dessine moi ta planète”.

Une autre sortie avec les enfants ?

Une autre activité familiale par excellence, qui émerveille les plus petits comme les plus grands, la visite du Zooparc de Beauval est parfaite en automne, car c’est un moment plus calme avec moins de visiteurs, mais il ne fait pas trop froid et il y a encore de très belles journées. Vous profitez donc des spectacles et des animaux mais sans la foule de la saison estivale. Des centaines d’espèces sont à découvrir, des animaux uniques en France, des grands espaces pour le bien-être des animaux et plein d’informations sur les programmes de conservation d’espèces menacées. 

Une panthère des neiges au zoo de Beauval

De nombreux châteaux et lieux touristiques sont ouverts toute l’année, vous pouvez donc en profiter en automne, avec en prime les couleurs chatoyantes des arbres et de la nature.

Par Marie BOURREAU

Vins de Touraine et du Val de Loire – Comment s’y retrouver ?

Le val de Loire est plein de ressources, son climat et ses sols en font un territoire propice à la vigne et à l’élaboration des vins. La Touraine étant une des grandes régions des vins du val de Loire, un bon nombre de nos terres agricoles sont des vignes. Si vous parcourez la région à vélo vous pouvez traverser des dizaines de domaines, qui ont chacun leur appellation, leurs cépages et leurs spécificités. Vous croiserez beaucoup de raisins blancs, mais aussi des rouges. Le vignoble de la Touraine est composé de 5 dénominations géographiques, disséminées le long du Cher et de la Loire dans les départements du Loir-et-Cher et de l’Indre-et-Loire. Il existe également d’autres AOC au cœur de cette même région. Vous êtes déjà un peu perdus ? Je vais vous expliquer tout ça.

Cépages, appellations, domaines

Les bases d’abord, pour mieux comprendre votre vin. Le cépage, c’est une variété de vigne. Chaque cépage produit des raisins différents, par leur couleur, leur taille, leur nombre sur la grappe, leur goût ou leur texture par exemple. Le sauvignon blanc est un cépage de raisins blanc et le cabernet franc est un cépage de raisins rouges. Pour faire du vin, on peut utiliser des raisins d’un seul cépage, ou de plusieurs. L’AOC, ou appellation d’origine contrôlée, est un label délivré par un organisme qui dépend du ministère de l’agriculture. Cette appellation permet d’identifier l’origine géographique du vin, le territoire où le raisin a été cultivé, les méthodes utilisées pour transformer le raisin en vin. Vous pouvez aussi trouver l’appellation sous le sigle AOP (appellation d’origine protégée) qui est un label de niveau européen.

Le domaine correspond à une propriété, il peut contenir plusieurs parcelles de vignes. Il appartient à une personne ou à une entreprise viticole qui a pour but de cultiver ses terres. Quant au millésime c’est l’année des vendanges et de l’élaboration du vin. Les conditions climatiques changent chaque année et l’ensoleillement ou la pluie peuvent modifier le goût des raisins, ainsi que le froid hivernal. C’est pour cela qu’un même vin élaboré à partir des mêmes cépages et avec la même méthode de vinification peut être un peu différent d’une année sur l’autre.

Géographie : Chaumont au cœur de l’AOC Touraine

Chaumont sur Loire se trouve sur le territoire de l’appellation Touraine. Les vignes que vous croisez lors de votre passage produisent donc les raisins qui composeront les vins de l’année. Vous les retrouvez partout sur votre chemin de la Loire à Vélo. Prêtez attention aux panneaux en bord de route, ils peuvent vous annoncer que vous entrez sur un territoire d’AOC. Par exemple en partant de Chaumont sur Loire, suivez le cours de la Loire pour découvrir les terres du Touraine-Amboise. Au sud, autour du Cher, entourant le château, voilà les vignes du Touraine-Chenonceau. De l’autre côté de la Loire, en remontant vers Blois vous êtes au cœur du territoire du Touraine-Mesland. Plus au sud-ouest, entourant un autre château découvrez les terres du Touraine-Azay-le-Rideau. Et au cœur de la Sologne, ce sont les caves du Touraine-Oisly que vous rencontrez.

Des vignes de Touraine près de Chaumont sur Loire

L’AOC Touraine s’étend sur un grand territoire, où les terrains sont différents, c’est ce qui fait la spécificité de chaque dénomination géographique. Par exemple, les vignes de Touraine-Amboise reposent sur un sol argilo-silex, alors que le sol des vignes du Touraine-Mesland contient plus de sable.

L’appellation Touraine est donc riche d’une diversité de vins, qui peuvent être rouges, blancs, rosés ou fines bulles.

D’autres AOC sur le territoire

Il existe d’autres appellations sur le territoire, indépendantes de l’AOC Touraine. Beaucoup de vins du Val de Loire sont autant liés au fleuve qu’aux châteaux de la Loire, et vous pouvez donc trouver l’AOC Cheverny et l’AOC Chinon, aux alentours de leur château respectif. Une appellation, située à quelques kilomètres à l’est de Tours, est réputée pour produire uniquement du blanc, principalement en pétillant ou mousseux, c’est l’AOC Vouvray.

Carte simplifiée des appellations en Touraine

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur une appellation, sur les méthodes de vendanges et de vinification, de nombreux domaines vous ouvrent leurs portes. Pour les trouver rien de plus simple : baladez-vous dans les territoires ! Certaines caves sont troglodytes, c’est-à-dire qu’elles sont creusées à même la pierre à flanc de coteau. Les conditions y sont très bonnes pour le processus de vinification, car la température et le degré d’humidité sont très stables.

Dégustations – quel vin déguster avec un plat régional

Comme vous l’avez déjà remarqué les vins de la Touraine sont très diversifiés et ils peuvent s’accorder avec de nombreux plats, particulièrement les spécialités régionales. En venant manger à l’Hostellerie du Château à Chaumont sur Loire, vous pourrez découvrir des producteurs locaux dont les vins s’accordent avec les plats de notre carte.

Voici pour vous un exemple de menu régional que vous pouvez reproduire accordé avec des vins locaux :

Nos vignerons partenaires

Bien-sûr, il y a de nombreuses possibilités et la meilleure chose à faire pour se forger un avis est de goûter ! L’Hostellerie du Château travaille avec des producteurs locaux qui ont à cœur de partager leur passion au travers de leurs vins.

Vous retrouvez des vins du domaine de Plou&Fils comme la cuvée François 1er, un Touraine Amboise rouge équilibré grâce aux 3 cépages utilisés pour son élaboration : Gamay, Cabernet et Côt. 500 ans d’histoire familiale se cachent derrière ce vin et ce domaine. Dégustez le François 1er avec une assiette de charcuterie régionale, puis venez visiter le domaine, les vignes, les caves à Chargé à côté d’Amboise (à moins de 15 minutes de Chaumont sur Loire).

Vous souhaitez un peu d’originalité ? Le domaine des Vaucorneilles vous propose un vin rouge effervescent, le Rouge Éclatant, élaboré en méthode traditionnelle à partir de Gamay. Commencez votre repas avec ce fines bulles rouge aux notes de fruits rouges ou avec la pièce de boucher par exemple. Le domaine se trouve à Onzain à 3 kilomètres de notre hôtel restaurant et les vignes font face au château de Chaumont sur Loire sur le territoire de l’appellation Touraine Mesland.

Le domaine des Pierrettes propose quant à lui un sauvignon blanc avec une méthode de vinification particulière, le Kama. Il est le fruit d’une recherche de l’équilibre entre le sucre et l’acidité. Ses senteurs de d’agrumes et son goût équilibré sont délicieux frais en guise d’apéritif ou avec une aumônière de chèvre par exemple. La boutique des Pierrettes se trouve à quelques centaines de mètres de l’Hostellerie et le domaine est à Rilly sur Loire à seulement 3 kilomètres. Allez y à vélo, vous passerez au travers des vignes du domaine.

Vous pouvez visiter les caves durant votre séjour à l’Hostellerie du Château, les viticulteurs et les propriétaires des domaines seront ravis de vous parler du fruit de leur travail plus en détail ! Et notre équipe au restaurant se fera une joie de vous conseiller lors du choix de votre vin pendant votre repas.

J’espère avoir éveillé votre curiosité et votre appétit ! Mais attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, il est toujours important de le rappeler.

Par Marie BOURREAU

Tendez l’oreille, ouvrez l’œil, et profitez !

Si vous longez la Loire, surtout durant la période estivale, vous croiserez sans doute des pêcheurs. Ils sont là pour pêcher bien sûr, mais ils profitent aussi des merveilles que nous offrent la nature en bord de Loire : petits oiseaux migrateurs, grands échassiers, amphibiens de toutes sortes, poissons et crustacés. Faites comme eux : une paire de jumelles et un peu de patience vous permettent d’approcher la vie ligérienne d’un peu plus près ! La biodiversité dans la Loire et sur ses rives est exceptionnelle.

Le castor

Rongeur nageur, animal incontournable des bords de Loire, le castor se cache bien parmi les broussailles des berges du fleuve. C’est là qu’il construit sa hutte, avec une entrée sous-marine pour éviter un nez à nez avec un prédateur ! Animal farouche, il est difficile à observer en journée. Il sort principalement le soir et la nuit. Mais il est plus simple de marcher dans ses traces : nombreux sont les indices qu’il laisse sur son passage. Les traces de dents qu’il laisse sur les branches sont très caractéristiques, il en utilise pour construire sa hutte, et mange beaucoup d’écorces et de jeunes pousses. On peut aussi remarquer de la terre tassée par leur queue. Ses capacités exceptionnelles lui ont valu un surnom, le bûcheron, car il aménage lui-même son espace comme il lui convient. Il peut aussi construire des barrages pour s’assurer un niveau d’eau minimum, mais en Loire il n’en a pas besoin.

Autrefois chassés pour leur fourrure résistante à l’eau, leur viande et leurs glandes odorantes utilisées en parfumerie les castors avaient disparu des rivages de la Loire, mais ils y ont été réintroduits durant les années 1970. Ils sont aujourd’hui protégés, et sont les plus gros rongeurs européens. A Chaumont sur Loire, à l’île de la Folie, vous pouvez partir sur leurs traces, tout en profitant d’une bonne balade entre bois et fleuve.

Les oiseaux

La Loire change de visage au fil des saisons, au rythme des montées et baisses de ses eaux. Les bancs de sable, halte parfaites pour les nombreux oiseaux migrateurs, vous permettent de distinguer les différentes espèces qui s’y posent. Avec de bonnes jumelles, vous pouvez reconnaître des hérons, des aigrettes, ou encore des sternes. Ces derniers sont des oiseaux qui s’installent au printemps et en été sur les berges sableuses de la Loire pour faire leur nid. Elles sont reconnaissables avec leur plumage gris blanc, leur tête noire et leur bec orange ou rouge selon les espèces. Elles pêchent de petits poissons et crustacés en plongeant directement le bec dans l’eau.

Les hérons cendrés quant à eux, avec leurs longues pattes d’échassier et un long bec très utile pour la pêche sont parmi les grands oiseaux de Loire. Ils sont souvent aux abords du fleuve pour se nourrir, mais on peut aussi les croiser dans les champs environnants car ils mangent aussi des petits animaux comme les mulots.

La vie marine

Silures, brochets, mulets, carpes, sandres ,chevesnes, gardons et autres poissons peuplent la Loire. La vie est foisonnante dans les eaux du fleuve mais il est difficile de la voir directement à l’état sauvage. Le sandre par exemple, un poisson carnassier qui peut mesurer jusqu’à un mètre de long, possède des yeux qui lui permettent de chasser efficacement dans les eaux troubles et profondes. Il recherche des petits poissons comme les ablettes ou les goujons qui aiment les fonds sableux de la Loire. La pêche en Loire est très règlementée pour permettre la reproduction des espèces et protéger les plus menacées. Le Grand Aquarium de Touraine vous permet d’observer les espèces communes tout comme les espèces plus rares qui vivent dans les eaux de la Loire. Des plus petits poissons et crustacés, nourriture de nombreux oiseaux, aux gros carnassiers tels que le brochet et ses innombrables dents, vous pourrez en apprendre plus sur leur mode de vie à l’aquarium.

La forêt

Un cerf et ses biches en pleine période du brame

Si l’on s’éloigne un peu des rives de la Loire pour entrer dans les bois environnants et les forêts de Sologne, vous pouvez observer d’autres animaux. De nombreux cervidés et des sangliers ont élu domicile dans ces forêts, lieux de chasse privilégiés des rois et nobles de la Renaissance. Chambord par exemple était un pavillon de chasse, et Cheverny un terrain de jeu historique pour les adeptes de la chasse à courre. Tout comme la pêche, elle est aujourd’hui réglementée, et il est possible d’observer les animaux dans les forêts domaniales de la région. La saison du brame, la période de rut des cerfs, se déroule entre mi-septembre et mi-octobre. Les mâles brament, c’est-à-dire qu’ils poussent un cri rauque et impressionnant pour faire peur aux autre mâles et séduire les femelles. C’est aussi l’époque où les mâles se battent à coup de bois. Le bruit des bois qui s’entrechoquent est très caractéristique. En hiver, les mâles perdent leurs bois qui repoussent à la fin de l’été. Les biches donnent naissance aux faons entre mai et juin. Ils sont difficile à approcher mais l’époque du brame les rend plus facile à trouver. Mais attention, ils sont dangereux ! Si vous voulez les observer en toute sécurité vous pouvez utiliser les observatoires et les miradors du domaine de Chambord. Si vous traversez des forêts ou des bois en voiture en fin de journée, attention aussi : les faons et leur mère peuvent être apeurés par vos phares et rester au milieu de la route. Ouvrez l’œil !

Le val de Loire est une région riche en biodiversité et vous pouvez avoir la chance de rencontrer un de ses habitants à l’état sauvage, mais rappelez-vous, les animaux vivent paisiblement, ils ne doivent pas être dérangés. Observez, écoutez, profitez, mais ne les approchez pas. De plus, certains peuvent être dangereux, leur comportement peut être imprévisible.

Par Marie BOURREAU

Prendre son temps à Chaumont sur Loire : Slow tourisme

Vous passez toute l’année en voiture, dans les embouteillages pour aller travailler, faire les courses, rentrer chez vous, et vous n’avez aucune envie de passer vos vacances en voiture ? A Chaumont sur Loire, plein d’activités vous attendent pour oublier votre véhicule quelques jours et profiter du calme de la nature. Vous pouvez vous déplacer à votre rythme, découvrir les paysages, la faune et la flore. Laisser votre voiture de côté vous permet profiter au maximum de vos vacances, casser le rythme effréné de votre quotidien. Ici à Chaumont sur Loire les parkings sont gratuits, et à l’Hostellerie du Château les clients de l’hôtel ont un parking fermé à leur disposition.

Prendre son temps en vacances, profiter des plaisirs de la nature, et bien manger : tels sont les principes du slow tourisme ou le tourisme lent, où l’on a le temps de profiter. Je vous propose quelques moyens de profiter de la nature et du cadre de Chaumont sur Loire sans vous presser.

A PIEDS : vous avez juste besoin de bonnes chaussures

L’activité incontournable de Chaumont sur Loire c’est bien sûr la visite du Domaine ! Et il y en a pour tous les goûts : d’abord le côté historique et patrimonial, vous pouvez tout apprendre sur les grands noms qui ont vécu au château, le quotidien des aristocrates du XIXème siècle, les anecdotes historiques. De nombreuses œuvres d’art contemporain de toutes sortes sont également exposées dans le château, dans le parc et dans les écuries, faites par des artistes du monde entier. Et vous pouvez aussi apprécier les plantes, fleurs, arbustes et autres végétaux qui composent les tableaux des jardins du festival. Vous pouvez facilement passer du château aux jardins et aux différents parcs et profiter des nombreuses ambiances créées par les concepteurs des jardins. Le Domaine a mille choses à vous dévoiler et si vous souhaitez en découvrir tous ses secrets vous passerez une journée bien remplie !

Pour une promenade plus courte et plus tournée sur l’histoire de notre village, vous pouvez vous balader dans ses rues : de nombreuses plaques vous racontent le village aux XIXème et XXème siècles, avec des photos d’époque que vous pouvez comparer directement à la vue actuelle. Cela vous permet aussi de voir le château sous de nouveaux angles, en contrebas, de passer par des chemins qui nous emmènent directement contre ses murs.

A VÉLO : parfait pour vous déplacer, et pour vous balader

Chaumont sur Loire se trouve sur l’itinéraire de la Loire à Vélo, que vous soyez cycliste hors pair ou peu sportif, vous pouvez suivre la Loire sur 5, 10, 25 ou même 100 kilomètres si vous le souhaitez. Des panneaux de signalisation spécifiques vous guident tout au long de votre promenade. Vous y longez la Loire, passez par des pistes forestières et traversez des vignobles pour atteindre de nouvelles découvertes, les châteaux d’Amboise ou de Blois par exemple. A vélo au départ de Chaumont sur Loire, comptez 1h15 à 1h30 pour rejoindre Amboise vers l’ouest ou Blois vers l’est. Si vous le souhaitez, vous pouvez continuer plus loin pour rejoindre Tours par exemple, puis les autres châteaux plus à l’ouest, et faire de Chaumont sur Loire une des étapes de votre parcours à vélo. Vous avez la possibilité de louer des vélos électriques à Chaumont sur Loire, renseignez vous auprès de Station Bee’s Chaumont sur Loire.

Des vélos qui attendent leurs propriétaires au pied du Domaine

EN MONTGOLFIÈRE : une balade insolite et merveilleuse

Depuis les berges de la Loire, tout au long de l’été, les montgolfières s’élèvent dans le ciel pour faire découvrir à leurs passagers les paysages qui font la particularité de notre région. Profitez des châteaux de la Loire comme vous ne les avez jamais vus auparavant, entourés de leurs villages, leurs terres cultivées et leurs vignes. L’itinéraire n’est jamais le même, c’est le vent qui décide quelles beautés il souhaite vous dévoiler. Survolerez-vous le Loire pour découvrir les différents villages et le château d’Amboise, ou le vent vous emportera plutôt vers le Cher et son château de Chenonceau ? Le must ? Les vols en soirée, où vous pouvez apprécier les lumières du soleil couchant sur les paysages. Un moment inoubliable à coup sûr ! Pour tout savoir sur les vols en montgolfière, contactez Aérocom.

EN BATEAU : la Loire vous dévoilera tous ses secrets

Un des bateaux de la flotte de Chaumont face au château

Si vous n’êtes pas à l’aise avec les hauteurs, pourquoi ne pas essayer de vous laisser porter par le courant de la Loire ? Depuis le port de Chaumont sur Loire (situé en face de la mairie) embarquez à bord des bateaux traditionnels qui transportaient les matières premières nécessaires à la construction des châteaux. Vous serez aux premières loges pour découvrir la faune et la flore du fleuve. Quels poissons peuplent la Loire ? Quels oiseaux viennent s’y nourrir ? Quels animaux se cachent dans les îles de la Loire ? Comment les arbres résistent-ils aux montées des eaux ? Les guides qui vous accompagnent dans cette balade pourront tout vous dire sur ce fleuve qu’ils aiment et qu’ils participent à préserver. Et bien sûr, la Loire vous donne un nouveau point de vue sur les villages. Vous pouvez vous renseigner auprès des guides de Millière Raboton ou de Moments de Loire.

MAIS AUSSI : d’autres manières de profiter des lieux

Connaissez-vous la rosalie ? C’est un véhicule à 4 roues qui fonctionne comme un vélo, avec plusieurs places ! C’est idéal pour se promener en famille ou entre amis, plus convivial que chacun sur son vélo ! C’est une expérience étonnante qui vous permet de profiter d’une balade à votre rythme. Vous pouvez en louer auprès de Station Bee’s Chaumont sur Loire.

Vous aimez la compagnie des animaux ? Vous pouvez aussi décider de vous promener en bord de Loire à cheval, pour profiter de la nature différemment et partager un moment magique avec les chevaux. Contactez les ateliers équestres pour plus d’informations.

Vous aimez les sports d’eau ? Le canoë-kayak sur la Loire est une activité parfaite en été : sportive, amusante, rafraichissante et conviviale ! Vous pouvez choisir de faire seulement une courte distance ou passer plusieurs jours sur l’eau en fonction de vos envies et de vos capacités. Pour une arrivée à Chaumont sur Loire vous pouvez contacter Loire Kayak.

Et voilà ! Avec toutes ces activités vous profitez à fond des charmes de notre région à votre rythme. Pas besoin de tourner des heures pour garer votre voiture à chaque activité, pas besoin de chercher une station essence, pas de parking à payer : vous pouvez vous focaliser sur l’essentiel ! Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez venir en train avec vos vélos ! De nombreux trains offrent la possibilité d’embarquer avec votre vélo, renseignez-vous sur le site de la SNCF quand vous réservez vos billets. La gare d’Onzain-Chaumont sur Loire est à moins de 2 kilomètres du centre du village, il vous suffit de traverser le pont.

Par Marie BOURREAU

Les spécialités de la Touraine et de la Sologne


Chaumont sur Loire, entre Touraine et Sologne, profite de l’aura gastronomique de ces deux régions. En France, la gastronomie, l’amour du bien manger se retrouve partout, et la tradition culinaire existe aussi dans notre terroir. Que ce soit sucré ou salé, des spécialités de viandes, de légumes ou de poissons, notre région a tout ce qu’il faut pour vous régaler !


Des spécialités connues et reconnues

L’une des spécialités les plus incontournables de la région, une recette à base de maigre et de gras de porc, délicieux sur des toasts à l’apéritif, en sandwich lors d’un pique-nique en bord de Loire ou avec une bonne salade verte, ce sont les rillettes de Tours ! Moins connus mais pourtant tout aussi délicieux, les rillons : ce sont des morceaux de poitrine de porc assaisonnés cuits dans la graisse de porc… A savourer tièdes dans une bonne salade tourangelle accompagné d’un verre de vin de Loire. Vous en trouvez facilement dans les charcuteries de la région et sur les marchés de produits locaux. Si vous vous laissez séduire attention : ces spécialités craignent la chaleur, dégustez-les vite ou gardez les au frais dans une glacière pour votre pique-nique.

Un autre incontournable de la région, un produit typique de la Sologne et connu dans le monde entier : la tarte tatin ! Et oui, les sœurs Tatin vivaient à Lamotte-Beuvron, village solognot du Loir et Cher. Vous connaissez leur légende ? L’une d’entre elles aurait oublié de mettre la pâte dans le moule à tarte avant de mettre les pommes et aurait décidé de la mettre par-dessus les pommes en cours de cuisson après avoir compris son erreur. Légende ou réalité, ce qui nous importe aujourd’hui, c’est plutôt son goût ! Une recette avec très peu d’ingrédients qui fait toujours des merveilles. Des pommes, du beurre, du sucre, une pâte brisée (maison bien sûr, c’est meilleur) et le tour est joué ! Délicieuse telle quelle, tiède, vous pouvez aussi ajouter une boule de glace vanille ou une cuillère de crème fouettée.

Des fruits et légumes de qualité

La Sologne et la Touraine sont des terres agricoles de qualité, qui permettent de faire pousser des fruits et des légumes d’une saveur qui donne des envies de créations aux chefs cuisiniers. Ce sont aussi des produits simples qui peuvent être servis nature ou presque.

Un de mes péchés mignons, un fruit rouge charnu, sucré et parfumé, que l’on peut déguster dès la fin du printemps et tout au long de l’été selon les variétés, c’est la fraise bien sûr ! Des petits producteurs disséminés dans toute la région vous proposent des barquettes de fraises sur les marchés ou en direct sur leur lieu de cueillette, vous pouvez aussi les cueillir vous-même ! Une expérience à faire avec les enfants pour leur apprendre d’où vient les produits qu’ils trouvent dans leur assiette. Elles sont délicieuses crues, avec un peu de sucre et de la menthe ciselée, mais vous pouvez en faire des tartes, des confitures, des coulis, vous pouvez les marier avec de la rubarbe, d’autres fruits rouges, du chocolat et bien d’autres choses encore. Les possibilités sont infinies.

Un bol de fraises cultivées en Val de Loire

Un légume qui pointe le bout de son nez au printemps, qui peut être blanc ou vert selon son exposition au soleil, et qui pousse très bien dans les terres sableuses du val de Loire et de la Sologne, c’est l’asperge. Un produit du terroir à la fois traditionnel et raffiné. Tout comme la fraise, l’asperge peut être dégustée simplement, à la vinaigrette ou trempée dans une sauce à base de crème fraiche. Elle peut aussi se faire plus raffinée, en risotto par exemple ou en accompagnement d’une viande en sauce.

Autre produit de la région, que l’on trouve à l’état sauvage dans la forêt de Sologne, mais qui pousse aussi dans la caves troglodytes, le champignon. Il existe de nombreuses variétés de champignons, dont certaines sont cultivées dans des caves souterraines, dans un environnement propice à la pousse. Ces caves sont des anciennes carrières de tuffeau, la pierre utilisée pour construire les grands châteaux de la Loire. Vous pouvez découvrir les secrets de culture des champignons lors d’une visite guidée, et prendre des notes pour vos futures recettes à base de champignons.

La France, terre de fromages 

Et oui alors, et les fromages ? La région n’échappe pas à cette particularité française, bien sûr que nous avons des fromages régionaux ! Et vous les connaissez sûrement déjà de nom. La star de la Touraine, ce fromage de chèvre en forme de tube avec sa croûte cendrée, c’est l’AOP Sainte Maure de Touraine. Au cœur du fromage vous trouvez une paille avec une inscription : c’est la garantie que vous avez un vrai AOP entre les mains. Quant au fromage star du Loir et Cher, c’est l’AOP Selles sur cher, un fromage de chèvre également, mais rond cette fois et cendré également.

Vous pouvez visiter des fermes pour en apprendre plus sur la fabrication des fromages, depuis le lait des chèvres jusqu’à votre assiette. C’est une visite qui peut être faite avec les enfants, tout comme pour la cueillette des fraises.

Un Sainte Maure de Touraine AOP avec sa paille caractéristique

A l’Hostellerie nous aimons notre terroir, la qualité des produits et nous aimons mettre en avant les productions locales dans les plats que nous vous proposons au restaurant. C’est pourquoi vous pouvez trouver des produits cultivés dans la région à la carte selon la saison. Par exemple les produits du canard viennent de la ferme de la Faubonnière à Chémery (41), les noix et la farine de la ferme du Chat Blanc à Maves (41) et les fromages de chèvre nous viennent de la ferme de la Cabinette à Onzain (41). Vous pouvez les retrouver directement sur leur lieu de production, mais aussi dans des marchés locaux, et bien sur dans votre assiette quand vous mangez à l’Hostellerie du Château.

Par Marie BOURREAU